Peut-on souscrire une assurance vente de pièces détachées auto ?

Publié le : 05 avril 20214 mins de lecture

Avec la mise en vigueur de la loi LOM qui implique le paiement d’une amende à la suite d’une certaine catégorie d’accident, les propriétaires se font du souci à propos des prix des pièces détachées lorsque leur véhicule est très endommagé. Les compagnies d’assurance de leur côté, font de leur mieux pour alléger les charges des clients en cas d’accident. D’où la mise en place de l’assurance pour pièces détachées. Mais alors, quelle formule choisir pour bénéficier d’un maximum de garantie et de couverture en cas d’incident?

Une assurance déterminée par le montant alloué à la réparation

Une loi mise en vigueur le 29 avril 2009 a permis aux compagnies d’assurances d’évaluer le montant du prix consacré aux réparations nécessaires sur un véhicule ayant subi un accident. Ce montant implique également le budget alloué aux pièces détachées. Toutefois, celui-ci est basé sur le coût des pièces d’occasion. Autrement dit, votre groupe d’assureur est en mesure d’introduire les pièces détachées d’occasion dans le contrat d’assurance auto auquel vous êtes souscrit. Cela permet en effet d’alléger vos charges en réduisant au minimum le coût global des réparations. Pour information, l’assurance pour pièces détachées doit être discutée au moment même où vous souscrivez à votre contrat d’assurance auto.

Une assurance limitée

Même si les maisons d’assurance proposent des formules visant à prendre en charge le prix des pièces détachées indispensables pour la réparation, il n’est pas pour autant possible de reconstituer une voiture accidentée en utilisant des pièces détachées dans son intégralité. Sans parler du fait que les assureurs en ligne prennent également en compte les pièces catégorisées « captives », autrement dit les pièces « visibles » lors de la réparation. Cela concerne entre autres la carrosserie, les vitres, le pare-brise, les lumières, les phares, etc. Certes, l’assurance pour pièces détachées permet de diminuer les dépenses occasionnées par un accident, et non pas de vous en épargner.

Quelles sont les autres conditions pour souscrire à ce type d’assurance ?

Pour que l’assurance soit bel et bien valide, il existe certaines conditions à remplir concernant les pièces en question. Dans ce sens, ces dernières doivent par exemple être prélevées sur des voitures hors d’usage obtenues auprès d’un recycleur agréé. Celui-ci, s’engageant à contrôler les pièces détachées avant de les fournir aux réparateurs. Cependant, il y a beaucoup de pièces qu’on ne peut trouver auprès de ces recycleurs. Dans ce cas, il est parfois nécessaire de les chercher auprès d’un garagiste ou d’un concessionnaire automobile agréé.

Comment choisir le bon service de remplacement de pare-brise ?
Assurance panne du véhicule : quelle prise en charge ?

Plan du site