Environnement : peut-on effectuer la réparation de votre véhicule avec des pièces de réemploi ?

Publié le : 05 avril 20214 mins de lecture

Il arrive qu’à un moment donné, on soit amené à réparer sa voiture à la suite d’éventuels dysfonctionnements. Si on change une pièce quelconque, cela peut nous coûter une fortune. Selon une recherche, environ un milliard de véhicules sont remis comme neuf grâce à des pièces de seconde main. Cela est dû à la réduction du prix des pièces. 

Peut-on effectuer la réparation de votre véhicule avec des pièces de réemploi ? 

Selon la loi sur la transition énergétique d’août 2015 prévue en janvier 2017, les garagistes sont obligés d’effectuer tout entretien ou toute réparation avec des pièces de réemploi. L’avantage c’est qu’elles sont très économiques, car elles sont moins chères. Toutefois, il existe des exceptions à cette règle. Il existe un délai raisonnable pour le garagiste afin qu’il puisse fournir les pièces détachées. Si les pièces s’avèrent être un risque pour la sécurité routière, le garagiste se trouve dans l’obligation de les refuser. On ne peut donc pas utiliser les pièces de réemploi pour des raisons écologiques, pour le recyclage des déchets automobiles. Ces pièces doivent être achetées dans un centre agréé de traitement des véhicules hors d’usage ou VHU. Les pièces d’échange standard proposées par le garagiste doivent répondre aux exigences de fabrication, de garantie et de qualité. 

Quelles sont les parties autorisées pour réparation ou entretien avec des pièces de réemploi ? 

La réparation avec des pièces de réemploi est autorisée pour certaines pièces comme les pièces de carrosserie amovibles à savoir les portes, les ailes, les portières, les vitrages non collés, le capot, les éléments de garnissage dans l’habitacle ou la sellerie. Il y a aussi les pièces de garnissage, les pièces optiques, les pièces mécaniques et les pièces électroniques comme les calculateurs, les ponts, les pompes à injection et les boîtes de transfert. Les deux roues concernées ici, ce sont les voitures et les camionnettes. 

Quelles pièces sont exemptées ? 

Lorsqu’on parle de réparation avec des pièces de réemploi, les éléments exclus sont les trains roulants, les éléments de la direction, les organes de freinage et les éléments de liaison au sol. En effet, ces éléments sont soumis à un assemblage ou à une usure mécanique. Les pièces de sécurité doivent toujours être remplacées par des éléments neufs. Cela concerne entre autres les pièces de direction, les éléments de courroies, des lubrifiants, des trains roulants et liaisons au sol. La violation de la loi en vigueur expose l’auteur à une amende hyper élevée allant de 3000 euros à 15 000 euros.

Assurance panne du véhicule : quelle prise en charge ?
Assurance auto : comment assurer la réparation de pièces endommagées et la main d’œuvre ?

Plan du site